Pessah en Israël : ça se passe comment au niveau du travail ?

La fête de Pessah approche à grands pas ! Voici un bref récapitulatif des lois si vous devez travailler à Pessah.

La journée de Yom Tov

La journée de travail à Yom Tov est considérée comme un jour de fête. Par conséquent, votre employeur devra vous payer une journée de travail selon votre taux journalier. (Sans vous déduire de jours de congés).

Les années où Yom Tov tombe un Chabat, votre employeur n’est donc pas obligé de vous payer cette journée. Par ailleurs, votre patron ne peut vous forcer à venir travailler ce jour là, car c’est considéré comme un jour de fête. Si toutefois vous avez décidé de travailler à Pessah, le jour de Yom Tov, votre patron devra vous payer 150% de votre taux journalier habituel.

Travailler à Hol Amoed

Il n’y a pas de loi particulière concernant les journées de Hol Amoed dans la loi du travail en Israël.

Par conséquent, cette journée est considérée comme une journée de travail normale. Votre employeur est donc en droit de vous demander de venir travailler, conformément à votre emploi du temps régulier.

Cependant, la plupart des employeurs en Israël ont pour coutume de réduire le temps de travail à Hol Amoed. Ainsi, il pourra vous demander de venir travailler 7 heures par jour. (Au lieu de 8 par exemple).

Mais encore une fois, cela est une coutume ! Donc votre employeur reste en droit de vous demander de travailler selon votre emploi du temps régulier.

Par ailleurs, le salaire pour une journée de travail à Hol Amoed reste votre salaire habituel.

Si vous ne venez pas travailler à Hol Amoed, il vous sera déduit un jour de congé (s’il vous en reste) ou bien une journée d’absence.

Vos questions – nos réponses 

  • Est-ce que mon employeur peut me forcer à prendre des vacances pendant Hol Amoed ?
    • La réponse est oui ! Un employeur peut forcer son employé à prendre des jours de congés. A condition qu’il reste suffisamment de jours de congés à l’employé. Si ce n’est pas le cas, l’employeur devra payer de sa poche les jours de congés « forcés ».
  • Est-ce que la veille de Yom Tov est considérée comme un jour de travail normal ?
    • La veille de Yom Tov est considérée comme la journée du vendredi, veille de Chabat.

Le cabinet Dray & Dray vous souhaite Pessah Casher Vésaméah.