Travailler en Israel le jour de Pourim.

Ça y est, la fête de Pourim approche. Les magasins sont remplis de paniers cadeaux et les enfants font les derniers ajustements pour leurs déguisements.

Petite question pratique pour les employés :

Est-on obligés de travailler le jour de Pourim ?


Quels sont les jours de fête en Israël ?

Premièrement, il est utile de rappeler les jours de fête en Israël. Ces jours sont considérés comme fériés.

Voici les jours fériés en Israel :

  • 2 jours à Roch Achana
  • 1 journée à Kippour
  • 2 jours à Soukot (le premier jour et le huitième jour).
  • 2 jours à Pessah (le premier jour et le septième jour).
  • 1 journée à Shavouot
  • 1 journée pour Yom Atsmaout (jour de l’indépendance de l’État d’Israël)

Ainsi, la journée de Pourim n’a pas été définie comme étant une journée de fête.

Par conséquent votre employeur est en droit, à priori, de vous demander de travailler ce jour-là.


Accord spécial ou convention de travail en Israel

Toutefois, il est important de préciser qu’il existe dans certains lieux de travail un accord ou une convention qui permettent d’être payés, sans venir travailler, les jours suivants :

  • Pourim
  • Oshana Raba (7ème jour de soukot)
  • La veille de Kippour
  • Le 1er Mai
  • Le 9 av (jour de jeûne)
  • Yom Azikaron (journée de commémoration pour les soldats israéliens morts au combat)

En conclusion – Vous devez venir travailler le jour de Pourim.

S’il n’en a pas été défini autrement sur le lieu de travail, un employé ne venant pas travailler le jour de Pourim ne recevra pas de salaire.

Cela sera donc considéré comme un jour de congés payés déduit par son employeur.

Lire aussi : Comment fonctionne les congés payés en Israel ?

Enfin, il est utile de préciser qu’un employé est en droit de poser un jour de congés pour Pourim, et l’employeur sera obligé d’accéder à sa requête.

Il faut pour cela prévenir votre employeur au moins 30 jours avant la date souhaitée.

En d’autres termes, si vous avez posé un jour de congés plus de 30 jours avant Pourim, votre employeur ne pourra vous refuser cette journée. Il ne pourra ainsi en aucun cas vous “forcer” à venir travailler si vous l’avez prévenu plus de 30 jours à l’avance.

Cette journée vous sera payée comme si vous étiez au travail, vous aurez simplement un jour de congés en moins.

(A condition bien sûr qu’il vous reste assez de jours de congés).

Le cabinet profite de cet article pour vous souhaiter une agréable fête de Pourim, toujours dans la joie, la santé et le bonheur.