Taxe d’acquisition en Israel pour le second appartement

L’Etat d’Israel a décidé d’encourager les investisseurs à réinvestir dans le secteur de l’immobilier résidentiel en baissant la taxe d’acquisition en Israel pour le second appartement.

Depuis 2015, le montant de la taxe d’acquisition pour l’achat d’un second bien résidentiel était taxé à partir de 8% jusqu’à une valeur d’achat d’un peu plus de 5 Millions de Shekels, puis 10% passé ce montant.

Le gouvernement a décidé de diminuer les pourcentages pour relancer le marché immobilier.

Cette imposition visait justement à faire fuir les investisseurs du secteur des biens résidentiels en Israel pour freiner la montée des prix.

C’était également destiné à inciter les investisseurs à investir dans la bourse israélienne. Le soucis étant que l’imposition des revenus boursiers n’a pas pour autant été changée. L’imposition étant de 25% dans la majorité des cas, ce qui est très élevé par rapport à l’imposition maximale de 10% sur les revenus fonciers en Israel.

Lire aussi: une imposition à 10% sur les revenus fonciers  en Israel – on peut payer beaucoup moins !

Conséquence catastrophique sur le marché israélien ?

La conséquence directe a été que les prix des biens résidentiels ont stagné en grande majorité. Ce qui était le but recherché, mais cela a entraîné une cascade non prévue des faits suivants:

  • Les investisseurs, pour la plupart, ont arrêté d’acheter des biens résidentiels pour investir plutôt dans l’achat de biens commerciaux en Israel.
  • Ou tout simplement de ne plus investir dans le marché en Israel. (investissement aux USA et Europe de l’Est).
  • Baisse drastique des achats immobiliers en Israel.
  • Baisse des rentrées fiscales sur les taxes d’acquisition et taxes sur les plus- values.

Lire aussi: Locaux commerciaux en Israel – Vaut il mieux investir en Sci ou en nom propre ?

Le but était, nous vous le rappelons de faire baisser le prix de l’immobilier résidentiel pour permettre aux jeunes d’acheter leur maison.

Mais quoiqu’il en soit les jeunes ne peuvent pas, en général, acheter de bien résidentiel à cause des prix actuels.

Le problème étant que l’apport de 25% est souvent un frein. Amener 500,000 Nis en apport pour un appartement de 4 pièces à Jérusalem qui coûte 2 Millions de shekels est tout simplement quasi impossible pour un jeune couple.

Il faut en effet mettre 3000 Nis de coté par mois pendant 14 ans pour atteindre ce montant.

Pour beaucoup, c’est très compliqué, si l’on considère que ces jeunes doivent également payer leur loyer et entretenir leur famille pendant la même période.

 

Machine arrière a cause du CoronaVirus

Le gouvernement a changé et la crise du CoronaVirus en Israel a poussé l’Etat d’Israel à changer sa politique au sujet des investisseurs en Israel. Les jeunes ne pouvant pas acheter leur maison et les caisses de l’Etat ayant un besoin cruel d’être renflouées.

Le fisc israélien a donc décidé de diminuer à partir du 29 Juillet 2020 la taxe d’acquisition en Israel pour les investisseurs.

Le tableau ci dessous vous expose les nouveaux montants:

(le montant de la taxe se calcule en fonction de paliers)

Valeur du bien (en Nis) – de Valeur – jusqu’à Taxe d’acquisition
0 1,292,280 5%
1,292,280 3,876,835 6%
3,876,835 3,876,835 7%
3,876,835 17,794,305 8%
17,794,305 montant au delà 10%

Vos interrogations – nos conseils

  • Le prix de l’immobilier résidentiel en Israel va -t-il de nouveau remonter en flèche grâce à cette réforme ?
  • Les prix des loyers vont -t-ils pouvoir suivre la hausse prévue ?
  • Vous êtes investisseurs – Savez vous que les SCI en Israel existent ?
  • Est-ce selon vous le meilleur moment pour acheter du résidentiel à titre d’investissement en Israel ? La crise actuelle a-t-elle réellement fait baisser les prix ?
  • Y a t-il (encore) un avantage à acheter en tant que société en Israel ? Les holding immobilières ou SCI n’ont jamais été autant au gôut du jour.