Résumé des avantages fiscaux accordés aux nouveaux immigrants et citoyens de retour.

immigrants en Israel
Reading Time: 3 minutes

Les principaux avantages pour les nouveaux immigrants en Israel et résidents de retour, devenus citoyens depuis le 1er janvier 2007, sont les suivants :

  • 10 années d’exonération du paiement de l’impôt sur les revenus de source étrangère (c’est-à-dire, les revenus provenant d’un pays extérieur à Israël).
  • 10 années de dispense de déclaration des revenus de source étrangère.
  • Pendant 10 ans, une société établie à l’étranger et appartenant à un « Olé » ou » un résident de retour de longue date » ne sera pas considérée comme une société résidente en Israël.
  • Possibilité d’être considéré comme un résident étranger à des fins fiscales, durant un an à compter de l’arrivée.
  • 3.5 années de droit à un dégrèvement d’impôt, avec des possibilités de prolongation.

Qui a droit aux avantages fiscaux?

  • Le Olé” – Le nouvel immigrant.
  • Le résident de retour de longue date” – Les personnes étant retournées en Israël après avoir vécu continuellement en dehors d’Israël, pendant une période de 10 ans après avoir cessé d’être résidents israéliens. Ces personnes seront considérées comme « Olé ».
  • Mesure ponctuelle – Les personnes étant retournées en Israël au cours des années 2007-2009, sont considérées comme des « Résidents de retour de longue date », même si elles ont vécu de façon continue en dehors d’Israël durant au moins 5 ans (au lieu de 10 ans).

Les revenus soumis à des avantages fiscaux:

  • Revenu passif – Exonération de 10 ans sur les dividendes, intérêts, loyers, redevances et pensions, générés par des actifs détenus à l’étranger.
  • Plus-value – 10 ans d’exonération sur la plus-value provenant de l’aliénation de biens situés à l’étranger. Étendu aux actifs situés à l’étranger, acquis après être devenu résident israélien.
  • Revenu d’affaires – 10 ans d’exonération sur les revenus d’affaires générés par des actifs détenus à l’étranger.
  • Revenu professionnel et du travail – 10 ans d’exonération sur les salaires et les revenus provenant des activités à caractère indépendant, provenant de l’étranger.

S’applique aux entreprises et aux professions acquises ou débutées avant ou après être devenu résident israélien.


Option favorisant l’adaptation:

Une période d’un an d’ajustement, à compter de l’arrivée en Israël, est accordée sur demande, ce qui permet à l’individu de choisir de ne pas être considéré comme un résident israélien à des fins fiscales, durant cette période d’un an. La demande pour l’année d’ajustement doit être présentée dans les 90 jours à compter de la date d’arrivée en Israël.


Les sociétés étrangères détenues et possédées par des « Olim » et résidents de retour de longue date:

Une entreprise établie à l’étranger et appartenant à un « Olé » ou un « résident de retour de longue date », ne sera pas considérée comme une société israélienne à des fins fiscales durant une période de 10 années, et sera ainsi exonérée d’impôts en Israël durant cette période, sur les revenus de source étrangère (c’est-à-dire, les revenus provenant de pays extérieurs à Israël).


Les dégrèvements d’impôt. (Nekoudote Zikouye) :

Tous les résidents israéliens ont droit à deux points de dégrèvement (réduction de 430 NIS par mois sur l’impôt à payer), ainsi que 0,25 points supplémentaires pour un homme qui travaille et 0,75 points pour une femme qui travaille.


Lire aussi : Qui est résident en Israel ?


Les Olim travaillant ont droit à des points supplémentaires en plus de cela, pour une période de trois ans et demi suivant leur Alya.

Cet avantage peut être prolongé durant leur service militaire obligatoire et durant leurs études à l’université ou dans une institution d’études supérieures.

Veuillez demander cet avantage en remplissant les paragraphes correspondants de l’imprimé 101 (rempli lors de l’embauche et au début de chaque année, fourni par votre employeur):

  • Pour les 18 premiers mois – 3 points de dégrèvements supplémentaires (réduction de 645 NIS par mois ou 11,610 NIS, pour les 18 premiers mois).
  • Les douze mois suivants – 2 points de dégrèvements supplémentaires (réduction de 430 NIS par mois ou 5,160 NIS par an).
  • Et enfin les douze mois suivants – 1 point de dégrèvements supplémentaire (réduction de 215 NIS par mois ou 2,580 NIS par an).

Des réductions supplémentaires sont attribuées aux parents ayant de jeunes enfants, aux familles monoparentales, aux soldats démobilisés et pour de nombreuses autres raisons.


Ce guide pour le nouvel immigrant a été publié par les autorités fiscales en Israel, et se trouve en intégralité sur ce lien.

Votre avis nous intéresse :
Note Globale de l'article

5 Replies to “Résumé des avantages fiscaux accordés aux nouveaux immigrants et citoyens de retour.”

  1. Bonjour ,

    Vous parlez d’exonérations sur les revenus actifs…. pour les activités à caractère indépendant…. qu’est-ce que cela??

  2. J’ai lu que l’exonération des impôts de source étrangère, pendant 10 ans, était remise en cause depuis 2017 .
    Vrai ou faux ?
    Ou bien « En cours d’adoption de cette loi  » ??

    1. Bonjour Henri,

      nous vous remercions pour votre message.
      L’exonération de l’impôt sur le revenu sur les revenus de source étrangère pendant 10 ans est toujours valable à ce jour.
      Chaque année, il y a des pourparlers à la Knesset concernant cette loi. Mais actuellement, elle est toujours valable.
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter.
      Excellente journée.

  3. Bonjour j’ai fait mon alyah en 2017 , je me suis marie avec une ola hadasha qui a fait son alyah en 2015.
    A t’elle le droit a une exoneration des revenus de source étrangère sachant que nous avons une declaration d’impôts commune en France ?

  4. je voulais dire que j’ai fait mon Alyah en 2007 …

Laisser un commentaire