...
Rechercher

Quelles sont les charges patronales en Israël ?

Charges patronales en Israel - Simulation

Charges patronales en Israel, mythe ou réalité ?

Non, ce n’est pas un mythe, les charges patronales en Israel sont nettement moins élevées qu’en France.

En effet, l’état israélien encourage le patronat et adopte une fiscalité très souple à l’encontre des employeurs en Israël.

Cliquez ici pour accéder à notre simulateur Online sur les charges patronales en Israel.

Tableau récapitulatif des charges

Le cabinet vous propose donc un tableau récapitulatif des charges minimum obligatoires. (Nous avons séparé la partie employeur – employé) :

 Cotisation employeurCotisation employéTotal
Retraite6,5%6%12.5%
Indemnités de licenciement6%0%6%
Bitouah Léoumi (jusqu’à 7 122 Shekels/mois).3.55%3.5%7.05%
Bitouah Léoumi (au delà de 7 122 Shekels/mois).7.6%12%19.6%
TotalEntre 16.05% et 20% du salaire.Entre 9.5% et 15% du salaire.

Cotisation pour indemnités de licenciement – פיצויים

Le patron est obligé de cotiser pour les indemnités en cas de licenciement.

Comme vous le savez, lorsqu’un employé est renvoyé de son lieu de travail, il a droit à des indemnités. Les indemnités sont de 1 salaire pour chaque année travaillée. (Proportionnellement au nombre d’heures travaillées : Mi-temps, ou temps plein).

Afin de prévenir tout licenciement éventuel, l’employeur est donc tenu de cotiser 6%, au minimum, pour les indemnités de licenciement – פיצויים.

LIRE AUSSI : PRÉAVIS EN ISRAËL : COMMENT ÇA MARCHE ?

Cotisation pour la retraite

Comme vous pouvez le consulter dans l’article suivant, la cotisation pour la retraite en Israel se fait de la manière suivante :

  1. Cotisation employé : 6% du salaire brut. (Possibilité de plafond, voir ci-dessous).
  2. Cotisation employeur : 6,5% du salaire brut. (Possibilité de plafond, voir ci-dessous).

LIRE AUSSI : Cotisation pour la retraite en Israel

À partir de quand la cotisation retraite est obligatoire ?

La cotisation est obligatoire si l’employé a atteint une ancienneté de plus de 3 mois.

Une fois cette ancienneté atteinte, la cotisation se fera de manière rétroactive sur les 3 mois précédents.

Par conséquent, l’employeur devra verser à la caisse de retraite la cotisation rétroactive sur les 3 mois passés. L’employé devra également cotiser sa part de 6% en retraite, rétroactivement.

Cependant si l’employé n’a jamais cotisé pour la retraite en Israel (Olé Hadash ou premier job), alors la cotisation devient obligatoire seulement à partir du 6ème mois d’ancienneté.

Dans ce cas, il n’y a pas de rétroactivité.

Le salaire moyen comme plafond autorisé

Théoriquement, l’employeur se doit de cotiser en pourcentage du salaire brut de l’employé.

Toutefois, si le salaire brut dépasse le salaire moyen en Israël (12 536 shekels pour 2024), l’employeur est en droit de cotiser seulement jusqu’à ce montant.

Bien évidemment, dans le cas des פיצויים, le patron devra compléter en cas de licenciement d’un employé.

Les cotisations sont versées directement à la caisse de retraite

Les cotisations (retraite & indemnités de licenciement) sont directement prélevées par l’employeur et versées sur la caisse de retraite de l’employé.

Conformément à la loi israélienne, un employé est en droit de choisir la caisse de retraite de son choix.

LIRE AUSSI : Economisez sur les frais de gestion de votre retraite en Israel

Un petit exemple pour mieux comprendre les indemnités de licenciement.

Lucas travaille au sein de la compagnie X depuis 3 ans. Il perçoit un salaire de 15 000 shekels Brut / mois.

Son patron a décidé de limiter ses cotisations au montant du salaire moyen.

Lucas vient de recevoir sa lettre de licenciement.

Son patron lui doit donc 45 000 shekels. Dans la caisse de cotisation, ont été cotisés 20 600 shekels. La compagnie X devra donc compléter la différence de 24 400 shekels. (45 000 – 20 600 = 24 400).

En résumé :

Le gouvernement israélien encourage les entrepreneurs en Israel.

Grâce à de faibles charges patronales, l’emploi est favorisé et contribue à faire diminuer le chômage en Israel.

Vos interrogations – nos conseils

  • Que se passe-t-il si mon employeur n’a pas versé les cotisations sur la caisse de retraite ?
  • Si je démissionne, ai-je le droit d’obtenir mes indemnités de licenciement ?
  • Comment se font les cotisations si je travaille dans plusieurs endroits ? 

NOS BUREAUX

Jérusalem

Kanfei Nesharim 68. Merkaz Oranim.

Tel Aviv

31 boulevard Rothschild

NOUS CONTACTER

Téléphone : 02 631 9000
Fax : 02 631 9005
Email : office@cpa-dray.com

Parler à des Experts

Vous avez d'autres questions ? Notre équipe est prête à vous aider

NOS VIDÉOS

Nos dernières vidéos de fiscalité et expertise comptable

En partenariat avec :
NOS DERNIÈRES ANALYSES

Retrouvez nos derniers articles & conseils.

En partenariat avec :

Contact

Nos Bureaux en Israël

Notre cabinet se spécialise dans la comptabilité et la fiscalité israélienne, avec une expertise poussée sur les avantages accordés aux Olim Hadashim et à l’optimisation fiscale.

Nos Conseillers à Tel Aviv

Cabinet Expert comptable Israel
Adresse: 31 boulevard Rothschild, Tel-Aviv (Israël)
Téléphone: 03-9446635
Fax: 03-9494682
Email: office@cpa-dray.com

Nos Conseillers à Jérusalem

Cabinet Expert comptable Israel
Adresse: Kanfei Nesharim 68. Merkaz Oranim
Téléphone: 02 631 9000
Fax: 02 631 9005
Email: office@cpa-dray.com