Comment noter les paiements reçus en Israel ?

En cette période de Corona Virus, plusieurs entrepreneurs ont décidé de “réinventer” l’idée du commerce de proximité. Mais existe-t-il une procédure pour noter les reçus des paiements en Israel ?

Livraison à domicile, livraison dans la rue, vente classique dans un commerce ou boutique, il y a plusieurs formes de recevoir l’argent de vos clients.

Mais avez- vous une procédure bien définie dans votre entreprise pour noter les paiements ?

Nous recommandons vivement à chaque entreprise de mettre en place une procédure claire et détaillée pour l’enregistrement des reçus.

Cette directive mise en place, veillez à faire signer vos employés sur ce formulaire.

Vous avez déjà une procédure mise en place ? Pensez à faire des réunions tous les trimestres pour “rafraichir la mémoire de vos employés”. Un homme averti en vaut deux.

Cela peut vous servir de preuve en cas de contrôle fiscal en Israel.

Rappelez-vous : si vous n’avez pas mis en place une directive / politique claire concernant les encaissements, vous seul pourrez être tenu responsable.


Voici la procédure pour noter les reçus en Israel:

Procédure pour enregistrer les paiements reçus en Israel.

1 . Cette procédure a pour but de fournir des instructions à chaque employé de la société / entreprise concernant la manière et la date d’enregistrement des récépissés reçus des clients. Y compris les reçus des fournisseurs ou autres. (remboursement, bordereau de livraison etc…).

2. Un reçu doit être émis pour tout paiement reçu en espèces, en chèques ou en carte bancaire, immédiatement après la réception du reçu et avant toute autre transaction.

3. Les reçus doivent également être émis en dehors du lieu d’activité, s’il est habituel de recevoir des paiements en dehors du lieu d’activité (par exemple, par un agent commercial ou en livraison).

4. Il est précisé que le terme “reçu – Kabala” comprend: les espèces, les chèques différés, les chèques de sécurité, les chèques de dépôt, les cartes de crédit, les biens d’une valeur réelle (autres que les chèques libellés à une autre personne que l’employeur).

5. Un reçu séparé doit être émis pour chaque paiement. Le reçu sera généré à partir du logiciel de gestion ou sera enregistré dans un carnet pré-numéroté (y compris un reçu manuel lorsque le logiciel permettant d’émettre des reçus n’est pas valide ou lorsque le courant est interrompu).

6. Dans le reçu, indiquez le nom du client payeur, son adresse (si vous la connaissez) et son numéro d’identité (lorsqu’il s’agit d’un client professionnel). Dans la mesure où le donneur d’ordre n’est pas le client, les coordonnées du donneur d’ordre et celles du client pour lequel le paiement est effectué sont précisées.

7. Dans la partie réservée à la preuve de paiement, indiquez le montant reçu, et la forme de paiement : espèces ou chèques ou carte de crédit . (le récépissé précisera le numéro du chèque et les coordonnées du compte bancaire sur lequel le chèque est tiré.).

8. Dans toute transaction dépassant 11 000 NIS, les espèces (exprimées en NIS ou en devises étrangères) ne peuvent dépasser 10% de la valeur de la transaction ou 11 000 NIS de la valeur de la transaction, selon la valeur la moins élevée.

Lire aussi : comment fonctionnent les paiements en espèces en Israel ?

9. Vous devez fournir à votre client l’original du reçu avant qu’il ne quitte votre établissement.

10. Les paiements reçus ne seront conservés dans l’établissement que jusqu’à ce que vous les déposiez sur le compte bancaire de l’entreprise.

11. Dans le cas où il y a une vérification de l’impôt sur le revenu ou de la TVA dans l’entreprise, le responsable doit en être immédiatement informé avant de donner toute information aux visiteurs.

12. Je confirme avoir compris le contenu de cette procédure, que toutes les précisions demandées à mon sujet ont été fournies et que je m’engage à agir uniquement conformément à cette procédure.

13. Je certifie que le non-respect de cette procédure constitue un manquement grave à la discipline envers l’employeur et peut causer un préjudice grave à l’employeur, pour lequel je peux être personnellement responsable et même mettre fin à mon emploi dans l’entreprise.

14. Je certifie que l’importance de l’existence de la procédure est absolument claire pour moi et, comme preuve, je soussigné par la présente:

__________ ________________

Nom de l’employé

 

__________ ________________

Date de signature de l’employé