Nékoudate Zikouye – ou comment payer moins d’impôts légalement ?

Nekoudate Zikouye
Reading Time: 3 minutes

Introduction

La Nekoudate Zikouye – littéralement « point de déduction », signifie un crédit d’impôts que vous pouvez déduire de votre redevance fiscale en Israel.

En d’autres termes, cela signifie que grâce à ces points de déductions, vous pouvez réduire considérablement les impôts que vous devez payer à l’état d’Israël.


Quelle est la valeur d’une Nekoudate Zikouye ?

Concrètement, chaque Nékoudate Zikouye vous fait économiser la bagatelle de 218 NIS d’impôts/mois, soit une économie de 2,616 NIS / an. (Pour l’année 2019).

Vous l’aurez compris, plus vous pourrez obtenir de Nekoudote Zikouye, moins vous devrez payer d’impôts, voire ne plus en payer du tout !


Comment obtenir ces fameuses Nékoudote Zikouye ?

Le code de l’imposition israélien a établi des règles et des critères bien définis pour l’attribution de ces points de déductions.

La quantité de critères étant plutôt longue, nous allons nous concentrer ici sur les principales causes vous donnant droit à ces fameux « points de déductions » :

Première source d’obtention : La résidence fiscale en Israel.

1- Tout résident israélien se voit accorder automatiquement 2.25 points / an.


Lire aussi : Comment devenir résident israélien.


2- Une femme, résidente israélienne, a le droit à 0.5 point supplémentaire/an.

3- Un nouvel immigrant – Olé Hadash, a le droit de cumuler les avantages suivants pendant les 42 mois suivants la date de sa Alya :

  • 3 points pendant les 18 premiers mois.
  • 2 points pendant les 12 mois suivants.
  • 1 point pendant les 12 mois suivants.

Seconde source d’obtention : Vos enfants mineurs.

4 – Pour une femme ayant des enfants mineurs :

  • L’année de naissance de l’enfant, cette femme pourra prétendre à 0.5 point.
  • Les 17 années suivantes, cette femme aura le droit à 1 point supplémentaire.
  • L’année où l’enfant a 18 ans, cette femme aura le droit à 0.5 point.

5 – Pour un homme ayant des enfants de moins de 4 ans :

  • L’année de naissance de l’enfant, cet homme aura le droit à 1 point supplémentaire.
  • Les 2 années suivantes, cet homme aura le droit à 2 points / an.
  • L’année suivante (où l’enfant a plus de 3 ans), cet homme pourra prétendre à 1 point supplémentaire.

Lire aussi : Vos enfants vous paient vos impôts en Israel.


Troisième source d’obtention : Vos diplômes ou votre parcours militaire.

6 – Si vous avez étudié pour obtenir une licence, vous pouvez prétendre à 1 point supplémentaire / année d’étude effectuée. (Veuillez nous consulter pour connaître les restrictions s’appliquant aux étudiants ayant eu leur diplôme dans les années 2014 – 2017).

7 – Si vous avez étudié pour obtenir une maîtrise, vous pouvez prétendre à 0.5 point supplémentaire / année d’étude effectuée. (Veuillez nous consulter pour connaître les restrictions s’appliquant aux étudiants ayant eu leur diplôme dans les années 2014 – 2017).

8 – Un soldat ayant fini son service militaire ou cheirout leoumi (service national) pourra prétendre à des points supplémentaires pendant les 3 années suivant la fin de son service militaire.


Vous êtes employés ? Faites valoir vos droits !

Si vous êtes employés, vous devez déclarer à votre employeur les raisons qui vous donnent droit à des Nekoudote Zikouye supplémentaires.

Afin de pouvoir bénéficier de vos Nekoudate Zikouye, il vous suffit de le signaler dans le Tofes 101.

Attention, vous êtes seul responsable de la véracité et de l’exactitude des données que vous fournissez à votre employeur. Si vous n’avez pas mentionné à votre employeur la naissance de votre dernier enfant, il ne pourra être tenu responsable des impôts en trop que vous avez payés.


Voir la vidéo : Le Fisc vous doit de l’argent :


Récupérer votre argent jusqu’à 7 ans en arrière

Si vous constatez que lors des 7 dernières années vous avez payé plus d’impôts que nécessaire.Si vous trouvez, dans la liste énumérée ci-dessus, des critères qui vous donnent droit à des points de déductions supplémentaire. Sachez que vous pouvez récupérer le trop versé d’impôts sur une période rétroactive de 7 ans !

Ainsi, un Olé Hadash – nouvel immigrant, ayant « oublié » de déclarer à son employeur la date de sa Alya, pourra récupérer la modique somme de 19,620 NIS. A condition d’avoir payé cette somme en trop aux impôts bien entendu.

Notre cabinet s’occupe de récupérer pour vous les impôts payés en trop. Nos honoraires pour ce type de prestation sont calculés au pourcentage des impôts récupérés. Ainsi vous ne payez que s’il y a de l’argent à récupérer !

Consultez-nous si vous souhaitez vous faire accompagner pour obtenir vos droits rétroactivement sur une période de 7 ans.

Votre avis nous intéresse :
Note Globale de l'article

Laisser un commentaire