Qui a le droit aux congés maternités en Israël ?

Toute femme cotisant au Bituah leumi qu’elle soit salariée ou indépendante, peut recevoir les congés maternités en Israël. Et ce, si elle a cotisé une certaine période:

  1. Les cotisations sur une période de minimum 15 mois sur les 22 derniers mois, ou de 10 mois sur les 14 derniers mois précédant l’accouchement, permettront de toucher les congés maternité pour 15 semaines (soit 105 jours).
  2. Les cotisations sur une période de minimum 6 mois sur les 14 derniers mois précédant l’accouchement, permettront de toucher les congés maternité pour 7 semaines (soit 49 jours).

Toute période inférieure à celles-ci ne permettra pas de toucher les congés maternités en Israël.

Combien je vais gagner ?

Le Bitouah Leoumi fait le total des 3 derniers mois d’activité avant l’accouchement, que ce soit pour une salariée ou pour une indépendante. Il divise ensuite ce montant par 90 afin de savoir combien “vaut” un jour de travail.

Une fois ce calcul effectué, ce montant journalier sera multiplié par le nombre de jours que l’heureuse maman va recevoir. (105 ou 49 jours).

Il est important de préciser que les mamans ayant accouché avant le 01.01.2017 ont perçu une indemnisation de 14 semaines (soit 98 jours) et non de 15. Cette loi ayant été adoptée à compter de l’année 2017.

Un petit exemple pour mieux comprendre :

Madame B a accouché le 05/06/2017 et travaille depuis plus de 2 ans sans interruption en tant que salariée.

Selon ce qui a été dit plus haut, elle a donc le droit à 15 semaines de congés maternités, soit 105 jours.

Afin de calculer combien “vaut” son jour de travail, il faudra prendre les fiches de paie des mois de mars, avril, mai 2017 qui sont comme suit:

  1. Mars : 12 000shekels brut.
  2. Avril : 10 400 shekels brut.
  3. Mai : 13 000 shekels brut.

Un jour de travail vaut donc 35 400/90 = 393 shekels.

Madame B recevra donc 41 265 shekels.

Cette somme sera versée en une seule fois, une fois que la demande aura été déposée.