Les avantages de créer une Société en Israël.

societe en israel
Reading Time: 3 minutes

La plupart du temps, les petites entreprises commencent avec une personne, une idée et la structure d’entreprise la plus simple: l’entreprise individuelle.

En Israel, les entreprises indépendantes sont connues également sous le nom de Ossek Mourché ou Ossek Patour.

Mais les entrepreneurs qui ont de la suite dans les idées ne devraient pas attendre trop longtemps avant d’envisager les avantages de la constitution en société.

Pour ceux qui souhaitent grandir et embaucher, la société à responsabilité limitée (Hevra Baam – חברה בע »מ) est de loin la meilleure structure.


Les travailleurs indépendants commencent souvent leurs activités sous la forme d’une entreprise individuelle, dans laquelle l’entrepreneur est directement propriétaire de tous les actifs et personnellement responsable de tous les passifs.

Un des avantages de l’entreprise individuelle est sa simplicité, surtout en termes de formalités administratives. Par exemple, l’information fiscale de l’entreprise individuelle est produite sur la déclaration de revenus personnelle du propriétaire (Doh Ishi – דוח אישי).

Transferts de propriété plus facile, responsabilité limitée et durée de vie illimitée.

Cependant, à mesure qu’elles prennent de l’expansion, la plupart des entreprises deviennent des sociétés, car cette structure offre plusieurs avantages que n’offre pas l’entreprise individuelle.

Voici une liste non exhaustive de certains de ces avantages :

Le transfert de la propriété est plus facile.

En effet, une société est constituée par des actionnaires, qui possèdent chacun des actions, ou des parts de l’entreprise.

Pour céder la propriété de votre entreprise, il vous suffira donc de vendre vos actions dans celle-ci.

La responsabilité des propriétaires est limitée.

Comme son nom l’indique, une SARL limite la responsabilité de ses actionnaires. Ainsi les créanciers, et autres établissements bancaires ne pourront remonter qu’aux actifs de l’entreprise elle-même.

Ils ne pourront pas intervenir directement sur les biens des actionnaires, sauf cas exceptionnel.

La société peut survivre à ses fondateurs.

Une société est une entité juridique distincte, et les propriétaires ne possèdent pas directement ses actifs. Ils détiennent en fait des actions de la société qui, elles, représentent la propriété des actifs.

La responsabilité limitée signifie que les propriétaires ne sont pas personnellement responsables des obligations ou des actes de la société, dans certaines limites légales.

Les pertes potentielles sont limitées au montant investi dans la société, sauf si le propriétaire a fourni une garantie personnelle, ce que peuvent parfois exiger les banques.

L’autre avantage déterminant d’une société est qu’elle bénéficie d’une durée de vie théoriquement illimitée. Lorsqu’un actionnaire décède, ses actions sont léguées à ses héritiers ou transmises par une vente.

À l’inverse, l’entreprise individuelle est dissoute automatiquement au décès de l’entrepreneur.


Crédibilité immédiate

La société à responsabilité limitée, contrairement aux autres structures, donne au propriétaire une crédibilité immédiate.

Les investisseurs, prêteurs, fournisseurs, clients et employés potentiels savent tout de suite que vous êtes sérieux et que vous avez une perspective à long terme.

Cela dit, la constitution en société implique des coûts et des efforts additionnels. D’une part, une société doit tenir un ensemble de documents comptables indépendants de ceux des propriétaires. D’autre part, une société doit payer des frais annuels d’enregistrement et produire des déclarations fiscales et des états financiers distincts.

Cependant, les analystes et experts juridiques sont formels : le jeu en vaut la chandelle.

Il est rare de trouver des entreprises d’envergure qui ne soient pas constituées en sociétés.


Une fiscalité nettement plus avantageuse.

Sans rentrer en détail dans tous les avantages fiscaux dont bénéficie une entreprise en Israël (Lire aussi : comprendre le système fiscal des sociétés israéliennes), nous nous contenterons ici de citer uniquement le taux d’imposition qui s’applique sur les bénéfices des sociétés israéliennes : Mas Havarot – מס חברות.

Tandis qu’un indépendant peut voir son taux d’imposition atteindre les 50% de ses revenus (Lire aussi : Comprendre le calcul de l’impôt en Israël). Le taux d’imposition sur les bénéfices réalisés par une entreprise en Israël est linéaire, de l’ordre de 24% (sur les bénéfices réalisés en 2017), puis 23% à partir de l’année 2018.


Lire aussi : A partir du 1er Janvier 2017, plusieurs réformes pour les sociétés en Israël.


Ainsi, même si l’ensemble des éléments exposés précédemment ne vous ont pas convaincu de la nécessité d’ouvrir une Hevra Baam, il se pourrait bien que cette différence énorme au niveau du taux d’imposition soit l’élément déclencheur dans votre réflexion.

N’hésitez pas à consulter notre cabinet d’experts-comptables pour obtenir une solution d’optimisation fiscale et réduire considérablement votre redevance fiscale annuelle.

Votre avis nous intéresse :
Note Globale de l'article

Laisser un commentaire