Avantages fiscaux en Israël

Keren Ishtalmout, retraite, Fonds de placement, Koupat Guemel… En Israël,  il existe une multitude de cotisations sociales.

Ces cotisations octroient aux contribuables des réductions fiscales importantes.

Devant la diversité des cotisations existantes, beaucoup de contribuables ne connaissent pas les différents avantages. Voici donc les informations principales sur ces avantages, que vous soyez salarié ou bien indépendant. (Les chiffres mentionnés ici sont actuels à l’année 2018).

Avantages fiscaux sur les cotisations quand on est salarié en Israël

Cotisation retraite pour un employé.

Un salarié doit cotiser pour sa retraite selon la répartition suivante :

  • 6% du salaire brut seront déduits de son salaire, en tant que cotisation employé.
  • 6.5% seront cotisés par l’employeur.
  • Enfin 6% iront aux indemnités de licenciement. (פיצויים).

Il est important de souligner que certains salariés préfèrent cotiser le pourcentage maximal autorisé par la loi, soit 7% au lieu de 6%.

Sur la somme que le salarié cotise par lui-même (donc 6%),  35% lui seront reconnus comme crédits d’impôts.

En d’autres termes, vous économisez 35% du montant de vos cotisations personnelles vers votre caisse de retraite.

Cet avantage est plafonné jusqu’à 8,600 shekels de salaire mensuel.

Prenons un exemple pour illustrer :

Un salarié gagne 10,000 shekels Bruts par mois.

Selon la loi, la cotisation mensuelle est donc de :

6% (cotisation personnelle du salarié) * 35% * 8,600 shekels soit : 180.6 shekels / mois.

Cependant, cette cotisation étant inférieure à la cotisation maximale autorisée (7%), notre salarié se verra accorder un crédit d’impôts maximum de : 35%*7%*10000=210 Shekels.

Cette cotisation sera autorisée du fait que la somme mensuelle qu’il cotise est inférieure ou égale à la cotisation maximale autorisée par la loi.

Cotisation Keren Ishtalmoute, en tant que salarié.

Selon la loi, cotiser dans le cadre d’un Keren Ishtalmoute n’est pas obligatoire.

Il s’agit en premier lieu d’un avantage octroyé par l’employeur à son employé dans le cadre de meilleures conditions salariales.

La cotisation prélevée du salaire est de 2.5% pour le salarié et de 7.5% pour l’employeur. Lorsque l’employé est un Baal Inyane (personne qui a un pouvoir de décision au sein de l’entreprise) la cotisation de l’employeur ne sera plus de 7.5% mais de 4.5% uniquement.

Le principal avantage fiscal qui réside dans le Keren Ishtalmoute est le fait que la cotisation de l’employeur est entièrement exonérée d’impôts.

Autrement dit, vous recevez 7.5% de votre salaire brut supplémentaire, sans payer d’impôts sur cette somme.

Il est important de noter que dans le cadre du Keren Ishtalmoute, le salaire maximal est plafonné à 15 712 Shekels/mois.

Pourquoi cotiser dans un Keren Ishtalmout ?

Il y a 2 avantages à cotiser dans un Keren Isthalmout :

1. Dépense reconnue pour votre société.

Le fait de cotiser dans un Keren Ishtalmout permettra de créer une charge fiscale déductible pour la société.

Cette cotisation supplémentaire (partie employeur de 7.5%) n’apparait pas dans votre fiche de paie. Ainsi donc vous créez une charge fiscale déductible, sans devoir payer d’impôts sur le revenu dessus.

2. Les intérêts cumulés sont exonérés d’impôts.

Le capital et les intérêts cumulés sur le Keren Ishtalmout sont entièrement défiscalisés.

Ceci, à condition que vous ne retiriez les gains qu’au bout d’une période minimale de 6 ans.

Cotisation pour un indépendant en Israël

Depuis janvier 2017 la loi oblige tous les indépendants à cotiser pour leur retraite selon les pourcentages suivants :

  • Jusqu’à un revenu mensuel de 4,836 shekels, le pourcentage cotisé pour la retraite est de 4.45% du salaire.
  • Jusqu’à un revenu mensuel de 9,673 shekels, le pourcentage cotise pour la retraite est de 12.55% du salaire.
  • Au-delà de 9,673 shekels de revenu mensuel, il n’est pas demandé de cotiser plus de 12.55%.

Lire aussi : La retraite devient obligatoire pour les indépendants en Israel.

Voyons donc maintenant les sommes que vous pouvez déduire de votre imposition en vertu des cotisations retraite et/ou keren ishtalmoute :

Cotisation retraite pour un indépendant en Israël

Un indépendant qui cotise pour sa retraite pourra déduire le montant de sa cotisation comme une dépense fiscale.

Dans la limite d’un pourcentage maximal de 16.5 % de son revenu brut annuel.

La somme maximale que l’indépendant pourra déduire de ses impôts pour l’année fiscale 2018 est de 34,452 shekels annuels soit 2,871 shekels mensuels. Ce qui veut dire que le revenu brut annuel maximal est de 208 800 Shekels.

Avantages lorsque vous cotisez pour un keren ichtalmoute en tant qu’indépendant en Israël

Un indépendant qui cotise dans le cadre d’un keren ichtalmoute pourra déduire le montant de sa cotisation, jusqu’à un pourcentage maximal de 4.5%.

La somme maximale que l’indépendant pourra déduire pour l’année fiscale 2017 est de 11,745 shekels. (soit 978 shekels mensuels).

Très important : toutes ces cotisations ne seront reconnues en tant que dépenses fiscales pour l’année 2018 uniquement si elles ont été cotisées en 2018.

Si vous attendez 2019 pour cotiser, ces cotisations ne seront considérées comme dépenses fiscales que pour l’année fiscale 2019.

Ne ratez donc pas l’occasion de déduire votre imposition pour l’année 2018.

Au vu de la complexité des différents modèles de cotisations existants en Israël, il est vivement recommandé de vous adresser à des spécialistes qui sauront vous optimiser, fiscalement parlant.