Quand avez-vous le droit de recevoir des allocations du Bitouah leoumi en Israel ?

Nous allons dans cet article détailler ce qu’est le Bitouah Leoumi et vous citer les cas où vous pouvez percevoir des allocations du Bitouah Leoumi.

  • Allocation chômage en Israel.
  • Pension de vieillesse en Israel
  • Revenu minimum d’insertion.
  • Accident de travail.
  • Invalidité de travail temporaire ou permanente.

Tout d’abord commençons par savoir : Qui doit payer le Bitouah Leoumi et combien ?

La sécurité sociale ou “bitouah leoumi” est censée assurer une répartition plus équitable du revenu national entre les résidents israéliens.

Le Bitouah Leoumi collecte les cotisations auprès de tous les résidents en fonction de leurs revenus et de leur statut et verse des allocations à ceux qui y ont droit.

Mais malgré ce système de “redistribution”, le montant des allocations du Bitouah Leoumi ne suffit pas pour leur assurer un niveau de vie correct et une subsistance de base.

Tout résident d’Israël paie régulièrement ses cotisations et utilise cette assurance quand survient un état de chômage, d’invalidité ou de pension.

Le Bitouah Leoumi verse des rentes aux personnes admissibles et aide les assurés lors d’un évènement comme un licenciement, une invalidité ou un accident du travail.

Les citoyens règlent en fonction de leurs capacités et reçoivent en fonction de leurs besoins.

Hélas, malgré ces dispositions qui visent à équilibrer le niveau de vie des habitants, les allocations du Bitouah Leoumi sont parfois insuffisantes. D’autre part, il existe aussi des cas où nous ne recevons pas ce qui nous est du par manque de connaissance ou de compréhension.

  • Qui est assuré et combien sont versés au Bitouah leoumi ?

Tout résident israélien âgé de 18 ans doit être assuré par le Bitouah Leoumi et payer des cotisations.

Ne sont pas concernés :

  • Une femme mariée dont le conjoint est assuré et qui est femme au foyer.
  • Une personne qui a immigré en Israël et qui est devenue résidente d’Israël pour la première fois à l’âge de 62 ans.

Lire aussi : Cotisation minimale a payer au Bitouah Leoumi !


A ce propos nous devons distinguer entre salarié et travailleur indépendant, entre citoyen qui ne travaille pas et qui a un revenu qui ne provient pas du travail et celui qui est sans revenu.

La déduction a la source du salaire d’un employé salarié est de 3,5% (cotisations de l’assurance nationale de 0,4% et des frais d’assurance maladie de 3,1%) pour la partie du salaire qui atteint 60% du salaire moyen ; puis 12% (cotisations d’assurance nationale de 7% et cotisations d’assurance maladie de 5%) pour la part du salaire supérieure à 60 % du salaire moyen.

Le calcul pour la cotisation d’un travailleur indépendant est différent : cotisations à l’assurance nationale et des cotisations à l’assurance maladie sont de 5.97%  (pour la part des revenus à 60% du salaire moyen).

Pour la part des revenus supérieurs à 60 % du salaire moyen, des cotisations à l’assurance nationale et des cotisations à l’assurance maladie sont de 17.83%.

Qu’est-ce que vous obtenez du Bitouah leoumi ?

De nombreuses réclamations sont formulées contre l’assurance nationale qui ne prévoit pas de pension minimale.

Aussi est-il conseillé de prévoir une bonne épargne retraite au fil des années et même d’investir des sommes (pas nécessairement élevées) sur le marché des capitaux ou de l’immobilier.

La sécurité sociale verse les pensions et les prestations, mais ne verse aucune compensation.

Les principaux avantages et prestations versés par le Bitouah leoumi sont les suivants :

  • Accident de travail :

Lorsqu’un salarié ou un travailleur indépendant est blessé, il est supposé recevoir une indemnité, quel que soit le responsable de l’accident.

Remarque : il faut que l’accident ait été cause à une personne dans son travail ou à la suite de son travail, ce qui inclut l’accident survenu sur le chemin du travail et au retour du lieu de travail.

Il en est de même pour une maladie liée au travail.

Si l’incapacité due à l’accident atteint 19%, une subvention unique sera versée à l’assuré.

Si l’invalidité est de 20% ou plus, la personne blessée recevra une pension d’invalidité permanente.

  • Invalidité générale :

L’invalidité générale concerne les patients et les personnes âgées.

Une allocation sera accordée si le degré d’invalidité dépasse un certain seuil.

  • Allocation de chômage :

Pour qu’un employé puisse bénéficier d’une allocation de chômage, il doit avoir travailler pendant au moins six mois. Cette allocation dépend du salaire reçu par l’employé avant la démission ou le licenciement.

Le Bitouah leoumi fournit un certain pourcentage de ce salaire, jusqu’ à un certain plafond.

  • Soutien du revenu :

Le Bitouah leoumi doit assurer un revenu minimum – אבטחת הכנסה.

  • Allocation de naissance :

Une allocation maternité est versée en une seule fois. Puis la mère peut prétendre recevoir un certain pourcentage de son salaire mensuel pendant 3.5 mois après la naissance.

Il est à noter qu’un homme peut aussi prendre un congé paternité (à la place de la femme) et recevoir une partie de son salaire.

  • Allocations familiales :

Les allocations familiales sont versées régulièrement en fonction du nombre d’enfants et de leur âge.

  • Allocation de soins infirmiers :

Le Bitouah Leumi accorde des prestations de soins de longue durée aux personnes qui sont incapables d’effectuer trois activités de base sur cinq : manger, se laver, rester debout, marcher et contrôler les fermetures.

  • Pension de vieillesse :

La rente est versée, à l’âge de la retraite : pour un homme a 67 ans et pour une femme a 62 ans.

Si vous avez fait votre alya après 60 – 62 ans (femme – homme), il se peut que vous ayez droit à une pension de vieillesse spéciale.

Cliquez sur ce lien pour plus d’informations.

  • Pension de survivants :

Les survivants sont ceux dont le conjoint ou le parent est décédé. Ils recevront la pension de survivants jusqu’à la retraite puis une pension de vieillesse, à condition qu’ils ne se remarient pas.

Les enfants recevront cette pension s’ils sont mineurs.

  • Paiement pour les réservistes de Tsahal :

Le paiement est fonction du niveau de salaire du réserviste.

  • Paiement aux employés en faillite d’un employeur :

Si l’employeur n’a pas d’argent pour payer une indemnité de licenciement, le Bitouah leumi paie à sa place. La rémunération est limitée à un certain pourcentage. Ainsi le Bitouah Leoumi paie les employés et devient créancier de la société en liquidation.

  • Pension alimentaire :

Si un mari ou père ne peut pas payer la pension alimentaire en Israel, le Bitouah leumi verse une pension alimentaire à la femme.